Archives de catégorie : Bon à Savoir

Musique classique, musique populaire

practice makes perfect

La musique classique désigne habituellement l’ensemble de la musique occidentale savante d’origine liturgique et séculière, par opposition à la musique populaire, depuis la musique médiévale à nos jours. L’adjectif classique ne se réfère stricto sensu qu’à la musique de la période classique écrite entre le milieu du XVIIIe siècle et l’avènement de la musique romantique dans les années 18201.

La frontière qui délimite la musique classique (appelée aussi parfois « la grande musique »), de la musique populaire est parfois mince. Tout d’abord, la musique de la Renaissance (dite classique) tire ses sources tant du chant grégorien que de la musique profane des troubadours et trouvères médiévaux (tous des nobles d’abord, puis des « bourgeois », éclairés, cultivés, et pratiquant donc un art de la composition pas si populaire que ça ; à ne pas confondre avec les « ménestrels », musiciens ambulants populaires, formés dans les nombreuses écoles de « ménestrandie », ancêtres des académies et conservatoires actuels) : dès les débuts, la distinction entre « populaire » et « savant » est complexe. Inversement, la musique de variété du XXe siècle se base en grande majorité sur le système tonal, introduit progressivement à partir de la musique baroque à l’aube du XVIIe siècle, et sur la gamme tempérée (fin du XVIIIe siècle). Les connexions entre les deux grandes familles de la musique européenne sont donc nombreuses, ce qui rend d’autant plus flou le terme de musique classique. En outre, le terme musique classique (musique qui mérite d’être imitée)2 sous-tend la notion de répertoire qui, avant le XIXe siècle, est tout simplement anachronique. (On ne se souciait précédemment pas de « notoriété », on était simplement plus simple ou plus complexe, en fonction de son bagage technique personnel.)